Articles Récents

  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Full Moon, par Claude Leroy et The Horrors, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
  • Deux nouvelles cistes à découvrir
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Il y a deux nouvelles cistes à découvrir dans l'Yonne ! • "La Siste plène de photes et de rat-hures" : http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2015/12/la-siste-plene-de-photes-et-de-rat-hures.html • Et...
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 11:47

 

 

Qenj est un nouveau jeu pour deux de Claude Leroy. Il se présente dans une petite boîte qui contient une règle, douze planchettes en bois et douze pions en quatre couleurs. Le but du jeu est simple : aligner des pions de quatre couleurs différentes sur une même planchette. Les joueurs avancent alternativement leurs pions, en les prélevant obligatoirement sur la ligne la plus proche d’eux. Les pions se déplacent tous dans le même sens, d’une, deux ou trois planchettes. Il est interdit d’avoir deux fois la même couleur sur une même rangée, mais on place les pions dans l’ordre qu’on veut sur la planchette d’arrivée.

Les règles complètes, ainsi qu’une partie rapide en vidéo :
 

 


Qenj, un nouveau jeu ?
Claude Leroy a déjà sorti un jeu homonyme (voir la présentation → ici), et de fait, les deux versions possèdent certains points communs :
- Le but du jeu, dans les deux cas, est d’amener une certaine combinaison de pièces sur une seule ligne ;
- Les pièces n’appartiennent à personne : chacun est libre de les utiliser, en respectant les règles de déplacement ;
- La capacité de mouvement des pions est identique (une, deux ou trois rangées) ;
- À l’arrivée, on répartit les pions sur les cases vides, dans l’ordre que l’on souhaite.

 

 

Les deux Qenj présentent cependant aussi des différences majeures :
- Dans la première version, on a un tablier « fixe », très grand : 12 × 9 emplacements soit 108 cases. Dans la seconde version, on a une aire de jeu modulaire, qui représente au maximum 48 cases. Elle rétrécit au fur et à mesure de la partie, ce qui améliore la lisibilité ;
- L’ancienne version présente trois couleurs de pions, et la nouvelle quatre couleurs ;
- On ne se déplace plus librement soit à droite soit à gauche : dans la nouvelle version, on doit forcément suivre les flèches de direction, ce qui amoindrit la liberté de mouvement ;
- Dans la précédente version de Qenj, les joueurs devaient déplacer leur « proxime » , c’est-à-dire la pièce se trouvant le plus proche d’eux sur une rangée. Si cette rangée ne comportait qu’un seul pion, ce dernier était le proxime des deux joueurs, qui pouvaient dès lors le déplacer librement. Si on visait le deuxième pion de la rangée, pour emporter la victoire par exemple, on pouvait facilement déplacer le proxime dans un premier temps, pour dégager la seconde pièce, et la jouer au tour suivant. Dans la nouvelle version, les joueurs ont l’obligation de jouer les pions se trouvant sur la ligne la plus proche d’eux. Cela restreint grandement les possibilités de déplacement, et entraîne très régulièrement des « coups forcés ».

Les deux versions de Qenj offrent des expériences de jeu et un ressenti très différents. Dans la première, on jouit d’une immense liberté – ce qui peut en dérouter certains. Cela implique également une réflexion plus poussée, et demande souvent de prévoir ses coups plusieurs tours à l’avance. La seconde version de Qenj permet un jeu plus tactique et plaira aux amateurs de contraintes fortes. Elle est peut-être, dans ce sens, destinée à un public plus large, moins connaisseur.

 

 

Pour vous procurer un exemplaire de Qenj, en série limitée, contactez directement l’auteur à cette adresse : claudeleroy30 (at) gmail.com. Il vous indiquera la marche à suivre pour obtenir son jeu.

 

C’est chouette la vie de joueuse !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véronique S 20/05/2014 12:16

Belle présentation de cet excellent jeu même si je préfère la première version, celle-ci trouvera son publique amateur de jeux 100% stratégie :-)