Star Trek - L'Envers du miroir, Diane Duane

Publié le par tauceti

       Star Trek - La Nouvelle Génération - L’Envers du miroir est un roman de 220 pages écrit par Diane Duane. Ce n’est pas, comme on pourrait le croire, une novélisation (c’est-à-dire un roman écrit d’après un film ou un épisode de série télévisée), il s’agit bien d’un roman original. L’œuvre est parue en France en 1996. La traduction a été assurée par Bruno Billion, et l’illustration de couverture a été réalisée par Keith Birdsong.


       Le Livre proprement dit (aucun spoil)
       Alors que l’Enterprise vogue dans l’espace, l’ultime frontière, l’équipage s’apprête à accueillir Hwiii, un Tritonien, officier spécialiste. Il est téléporté à bord alors que le vaisseau croise près de la caravane des Lalairus, un peuple nomade et libre, voyageant de galaxie en galaxie. Lorsque l’Enterprise se trouve à sa proximité, l’équipage reçoit un message affolé de la Laihe, une Huraen dont le monde a été détruit quelques siècles auparavant par une catastrophe naturelle. Malheureusement, la communication ne se fait pas très bien, le traducteur universel a du mal à suivre, et le message est partiellement, sinon totalement, incompréhensible. Il semblerait que quelque chose cloche dans les lignes hyperdimensionnelles, dont le Tritonien, justement, est spécialiste. L’équipage n’ayant rien remarqué de particulier, le commandant Picard se promet de demander à Hwiii de décrypter le message d’alerte, et chacun reprend sa route tranquillement.
       Peu de temps après, il se passe un phénomène étrange. La lumière vacille, tout semble « s’atténuer » . Pire, Hwiii est comme pris de folie et l’enseigne Mark Stewart, malgré des états de service impeccables, commence à avoir un comportement des plus suspects...


Image de Gerd Altmann sur Pixabay *


       Le court extrait

       – Ce ne sera plus le cas si ces gens nous frôlent de trop près. Leurs phasers...
       – ... Ont une puissance de trois térawatts chacun ! insista La Forge. Regardez ce qu'on peut faire avec les boucliers.
Un long silence suivit. Puis le Tritonien laissa échapper un sifflement :
       – Vous avez raison à propos de mon cerveau. Mais si nous faisons une erreur de calcul, nous risquons de déchiqueter le vaisseau !
       – Pas si nous inversons la polarité des boucliers !
       – Vous voulez inverser les générateurs d'alimentation et transférer l'énergie cinétique des phasers dans le générateur de l'équipement d'inclusion ? Mais dans ce cas...
       – Nous avons besoin d'une masse stable de plus de dix tonnes puissance quatre-vingts.
       – Cela vous suffira ? demanda Hessan, à l'autre bout de la console principale.
       Les deux ingénieurs levèrent la tête ; elle leur montrait un affichage sur un écran.
       – C'est 2044 Hydri, explique Eileen, une naine brune. Pendant que vous bavardez j'ai fait des recherches. Sa masse vous suffit-elle ?


Une vue du vaisseau Enterprise NCC-1701-0 par Chris McCorkle sur Flickr *

 


       Ce que j’en pense
       L’Envers du miroir n’est pas le type de roman qui vous tourmentera pendant des semaines, à la recherche de réponses improbables à des questions existentielles soulevées au cours de votre lecture. De même, ce roman est bien différent de tous ceux que nous avons vus jusqu’à présent, dans le sens où les femmes n’y tiennent pas spécialement les premiers rôles. L’Envers du miroir est une narration très factuelle, distrayante, qui reprend tous les standards de la série Star Trek - la Nouvelle Génération, jusqu’au fameux ascenseur, qui occupe une part non négligeable du roman (et de la série) ! Ainsi, les lecteur·trices y retrouveront avec plaisir leurs personnages préférés : le capitaine Picard, Riker, Worf, Deanna Troi, Geordi LaForge ou encore l’androïde Data, ainsi que Wesley et Beverly Crusher. L’autrice y évoque aussi la série originale, et notamment le quatrième épisode de la deuxième saison, où James T. Kirk et son équipage avaient connu un problème apparemment insoluble, qui avait engendré la rédaction d’un rapport fort intéressant. Les personnages du roman sont bien campés. Ainsi, celles et ceux qui ne connaissent pas cet univers ne seront pas totalement perdus ; ils pourront à loisir lire une histoire pleine de rebondissements, et de phénomènes plus extraordinaires les uns que les autres.
       C’est un récit sympathique qui respecte parfaitement le ton de la série télévisée. Les fans auront l’impression d’avoir droit à un épisode inédit de leur série préférée, tandis que les autres lecteur·trices pourront se familiariser avec cet univers résolument bienveillant et pacifiste. La fin est tout à fait palpitante, elle n’a rien à envier aux épisodes les plus épiques de la série.



Diane Duane par elle-même, un selfie de 2014 par Diane Duane *
 


       La notice de l’autrice

       Diane Duane est une autrice américaine. Elle est née à New York en 1952 et habite aujourd'hui en Irlande. Elle a exercé quelques années comme infirmière psychiatrique avant de déménager en Californie. Là, elle devient assistante et rédactrice pigiste. Son premier roman paraît en 1979.
       Diane Duane a écrit de nombreux livres dans un grand nombre d’univers. On retrouve ses écrits aussi bien dans Young WizardsFeline Wizards, que Star Trek (une douzaine de romans). C'est même la première à avoir écrit pour Harbinger, un univers tiré du jeu de rôle Star*Drive, publié par Wizards of the Coast. Elle a encore écrit des romans dans les univers de Space Cops ou, chez Marvel, Spider-Man ou X-Men... parmi d'autres ! Diane Duane a également écrit de nombreuses nouvelles, ainsi que des essais.
       Bien entendu, avec un tel bagage, Diane Duane a énormément œuvré dans les domaines de la BD, du cinéma et de la télévision. Elle a écrit les scripts pour les productions Hanna-Barbera notamment ScoubidouSpace Stars ou encore Capitaine Caverne. On retrouve son nom aussi bien dans des séries éducatives de la BBC que sur des œuvres de science-fiction. 
       Diane Duane a en outre dessiné, ou co-dessiné, une dizaine de cartes, vous savez, ces jolies cartes que l'on trouve souvent dans les livres pour pouvoir se repérer dans un monde fabuleux, et donc inconnu. 
       Diane Duane est une autrice extrêmement prolifique donc, que l'on retrouve dans de nombreux domaines de l'imaginaire et de la littérature populaire, pour le plus grand plaisir de tous.

       Bonne lecture !

***


Toutes les images marquées d'un * sont sous licence Creative Commons :

* CC-Zero 

 ** CC BY 2.0 - Attribution 2.0 Générique - Aucune modification

Publié dans Science-fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article