Opération Cay/Chute libre de Lois McMaster Bujold

Publié le par tauceti

 

       Opération Cay est un livre de 320 pages écrit par Lois McMaster Bujold. Il est paru en France pour la première fois en 1997, et a connu deux rééditions, en 2001, et en 2011. La traduction nous est servie par Geneviève Blattmann, et la couverture présentée ci-dessus a été illustrée par Philippe Caza. Le titre a été modifié lors de la dernière publication du roman. Il s’intitule désormais Chute libre, ce qui est plus proche du titre anglais (Falling Free).

       Le livre proprement dit (aucun spoil)
       La SF aborde souvent des thèmes qui taraudent l’humanité depuis la nuit des temps, des sujets qui la tourmentent et engendrent une intense introspection, voire de profondes remises en question. Des sujets fondamentalement humains et cosmologiques. Opération Cay/Chute libre n’échappe pas à la règle, puisque le livre nous propose une réflexion très poussée sur… la soudure !
       La soudure, c’est la spécialité de Leo Graf. Il est invité à former, pendant plusieurs mois, des élèves dans un centre de formation. Mais ce centre est très spécial, dans le sens où il accueille des élèves tout à fait hors du commun. Ces élèves ont en effet été sélectionné.es pour accomplir des tâches spécifiques. Elles et ils ont par ailleurs été habitué.es à vivre, et à travailler, en apesanteur. On les nomme les quaddies. Or les femmes et les hommes qui dirigent ce centre ont des idées très arrêtées sur ce que les quaddies peuvent faire ou non, et comment et quand elles et ils doivent le faire, sans jamais tenir compte de la volonté de ces élèves bien dociles. Les quaddies auraient donc moins de droits que les humain.es ? Pourquoi ne les laisse-t-on pas librement décider de leur vie ? Doit-on forcément être rentable pour mériter l’attention de ses supérieur.es ? Leo Graf a une idée bien précise sur la question, et il décide de ne pas laisser le personnel dirigeant faire n’importe quoi avec ces élèves fort sympathiques.

Une photo de WikiImages sur Pixabay *

        La Saga Vorkosigan
       Opération Cay/Chute libre fait partie de la fameuse saga Vorkosigan. Cette épopée nous narre, en une vingtaine de romans, les aventures de la dynastie Vorkosigan. Elle mêle, sur fond de space-opera, toutes sortes d’intrigues politico-spatiales à de véritables enquêtes policières. La saga Vorkosigan se déroule dans un futur lointain, sur des mondes souvent dotés d’une technologie avancée. Elle aborde une vaste palette de thèmes aussi variés que la génétique, le pouvoir, la servitude, la bio-ingénierie, la folie, les technologies militaires, le clonage, les totalitarismes, etc. La saga Vorkosigan est un monument de la SF. Elle tient en haleine, depuis plus de trente ans, les lecteurs et lectrices du monde entier. Elle a bien entendu été récompensée par les prix les plus prestigieux (Hugo, Nebula, Locus). Une partie de l’histoire a été publiée en BD en 2009, et la série a connu une édition sous forme d’intégrale en 2011.

       Il est souvent recommandé de découvrir la saga Vorkosigan dans l’ordre chronologique. Je dois cependant avouer que je la lis, depuis des années, dans le plus grand désordre, au petit bonheur la chance, selon ce que je trouve. Je prends néanmoins toujours beaucoup de plaisir à aborder un nouveau volume de la série. Du reste, l’écrivaine maîtrise suffisamment son art pour vous rappeler, subtilement et si le besoin s'en fait sentir, les « épisodes » que vous auriez loupés. Si vous avez déjà lu le livre, ce sera une simple mise au point. Si vous ne l'avez pas lu, cela vous donnera les informations nécessaires pour comprendre la suite de l’histoire. Alors qu’importe la stricte cohérence temporelle, les romans de Lois McMaster Bujold offrent toujours un tel intérêt qu’il serait dommage d’en reporter la lecture. 

       Opération Cay/Chute libre est cependant un peu à part dans l'univers Vorkosigan, car l'histoire se déroule deux cents ans avant la naissance du protagoniste principal, qui donne son nom à la saga. C’est en quelque sorte ce qu’on appelle au cinéma une préquelle de la série, c’en est même le premier tome, chronologiquement. Opération Cay est un ouvrage léger, agréable à lire, divertissant, sans aucune prétention. Le roman a initialement été publié sous forme de quatre épisodes dans la célèbre revue américaine de SF, Analog, de décembre 1987 à février 1988. Même s’il ne possède pas encore tout à fait la profondeur des écrits à venir, il a tout de même gagné le prix Nebula du meilleur roman en 1988.

©Soleil Productions 2010 Latil/Beroy

   

       Court extrait
       Les pilotes de saut avaient beau jurer que leurs vaisseaux étaient magnifiques, franchement, songea Leo en regardant le D-620 approcher, le superjumper ne ressemblait jamais qu'à un énorme poulpe mécanique. Une sorte de nacelle, à l'avant, contenait la salle de contrôle et les quartiers de l'équipage ; un cône magnétique invisible la protégeait des radiations et un bouclier en acier laminé des objets spatiaux pouvant la heurter durant les phases d'accélération ; il traînait derrière lui quatre bras incroyablement longs, en arc de cercle, dont deux abritaient des thrusters normaux, et les autres le cœur même du vaisseau, les câbles du champ électrique Necklin qui le propulsaient dans le couloir de navigation durant le saut. Entre ces quatre bras se trouvait un espace vide, d'ordinaire occupé par les nacelles-cargos. Le vaisseau aurait déjà l'air moins bizarre quand les modules de l'Habitat combleraient cet espace, pensa Leo. À ce moment-là, il serait même tout disposé lui aussi à le trouver superbe.

Lois McMaster Bujold, à son domicile. Une photo de Kyle Cassidy **

 

       La notice de l’autrice
       Lois McMaster Bujold est une autrice américaine. Elle est née en 1949 dans le nord-est des États-Unis et vit actuellement dans le Minnesota. Elle a écrit une quarantaine de romans, aussi bien dans le domaine de la fantasy que de la science-fiction. C’est l'une des écrivaines les plus primées au monde. C’est même l’une des deux seules personnes à avoir gagné le maximum de quatre prix Hugo du meilleur roman (elle a reçu sept Hugo en tout), et à avoir réalisé le triplé Hugo/Nebula/Locus pour Paladin des âmes.
       Outre la littérature, Lois McMaster Bujold s'illustre dans le travail du métal et, sans surprise, dans le domaine de la soudure. Elle a même été vice-présidente d'une association de forgeron.nes !
       En 2019, à l’instar de ses consœurs Andre Norton, Ursula Le Guin, Anne McCaffrey, Connie Willis, C. J. Cherryh et Jane Yolen (pour 29 hommes), Lois McMaster Bujold est honorée par ses pairs du très prisé titre Damon Knight Memorial Grand Master. Ce titre récompense un écrivain ou une écrivaine de SF ou de fantasy, encore vivant.e, pour l’ensemble de son œuvre.
       Lois McMaster Bujold est l’une des autrices les plus prolifiques, les plus intéressantes et les plus unanimement appréciées dans le monde entier. N’hésitez pas à lire ses romans, vous passerez forcément un bon moment.

 

***

Toutes les images marquées d'un * sont sous licence Creative Commons :

* CC-Zero 

 ** CC BY-SA 3.0 - Aucune modification

 

 

Publié dans Science-fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article