Articles Récents

  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Full Moon, par Claude Leroy et The Horrors, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
  • Deux nouvelles cistes à découvrir
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Il y a deux nouvelles cistes à découvrir dans l'Yonne ! • "La Siste plène de photes et de rat-hures" : http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2015/12/la-siste-plene-de-photes-et-de-rat-hures.html • Et...
26 mai 2005 4 26 /05 /mai /2005 23:00

Vous l’avez tous remarqué, la SNCF a changé de logo. Ça ne lui a coûté que 67000 euros et on remercie cette entreprise de toutes les réductions qu’elle offre - notamment aux chômeurs (il n’y en a aucune…). Et évidemment, il se trouve que le violet de gauche est la couleur de mes cauchemars, et le rouge de droite, la couleur du sang (mais qu’est-ce qu’ils ont tous à mettre du sang dans leurs logos en ce moment ??). Ah pardon, j’ai lu sur la présentation ultra luxueuse, que c’était du « carmillon ». Oui ! Ils ont aussi inventé un nouveau mot, pour désigner cette couleur unique qui mêle le carmin et le vermillon.

Mais ils ont fait encore plus fort : ils ont inventé un nouveau slogan :  Donner au train des idées d’avance. Dans toutes les documentations, on lit bien qu’ils recentrent totalement  le service autour du « client », non plus de l’usager, du voyageur, non, du « client », le gars qui paie en somme !


Alors d’une part, vous voyez la dimension humaine qui est donnée dans le nouveau slogan, Donner au train des idées d’avance : on n’y parle nulle part d’humain, mais de train. On va donner des idées au train ! Quel concept original ! On va lui faire suivre des stages intensifs pour remettre son niveau intellectuel non pas à niveau, mais en avance ! Et forcément, le train, il faut qu’il cogite dans sa petite tête, alors on lui donne des exercices pratiques.
La dernière fois que j’ai pris le train donc, il y avait deux toilettes pour deux wagons. Problème qu’on pose au train : les toilettes, ça se résume à un trou qui s’ouvre sur la voie, c’est bête. Comment faire pour améliorer le service et le confort du « client » ? On propose au train : un lavabo, un distributeur de papier et un de savon. Alors là le train, il cogite. Bon évidemment, c’est un peu difficile comme problème, donc le train décide de fermer une toilette sur les deux, pour se simplifier un peu la tâche. Et dans le seul w.-c. ouvert, eh bien le train réfléchit, réfléchit, tourne le problème dans tous les sens. Mais ce n’est qu’un train après tout, et lui demander des idées, d’avance de surcroît, c’est un peu trop lui demander. Donc dans ce seul w.-c. ouvert, il n’y a ni papier, ni savon, ni eau. Le « client » est content.

D’autre part, pour mieux assurer le service du « client », la SNCF a décidé de recruter. Il y a de nombreux agents d’accueil, très utiles. Par exemple, ce soir, j’ai accompagné mon garde du corps en gare de l’est, à Paris. Il y avait un mur d’agents d’accueil, pas moins de huit, qui bloquaient complètement l’accès à la voie. Ils vérifiaient les billets de tous les « clients » et les orientaient vers le bon côté du quai. C’était vraiment pratique, étant donné qu’il n’y avait aucun train de l’autre côté : imaginez un instant ces « clients » qui, par mégarde, seraient montés dans un train inexistant !!! C’est vrai quoi, un « client », tout le monde sait que c’est tête-en-l’air, et que ça paie cher des billets de train pour des voyages qui n’existent pas ! Et en plus, ils risquent de venir se plaindre après ! On ne peut pas laisser faire ça, on les oriente.


Mais aussi, on bloque l’accès aux « non clients ». Tu n’as pas acheté de billet ? Tu n’accompagneras pas ton garde du corps à son wagon. Non ! En plus, vous risqueriez de vous embrasser goulûment devant la portière, et là, le train, de carmillon, on ose à peine se demander à quelle couleur il passerait ! Ou alors, on peut trouver un arrangement : tu paies le baiser de cinq minutes au prix du kilomètre (logique non ?) soit, en ce qui nous concernait, environ 60 euros. Je dois être un peu réac’, je trouve ça rétrograde d’empêcher les gens de se dire au revoir sans payer. Mais non, c’est une « idée d’avance » de la SNCF !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ivy 14/06/2005 09:34

tu n'as plus le droit aux billets gratos ou à tarif réduit miss MDR ?

MissMDR 14/06/2005 02:02

OUaip effectivement ils sont un peu débil avec leur nouvelle campagne de pub qui n'impressionne désormais plus personne ... Fille de cheminot, je vois tout les privilèges disparaitre (bienton on va voir un conducteur payé son billet quand il prend le train ... O_o cherchez l'erreur) et bientot plus d'embauche pour avoir des conducteurs on aura droit qu'aux vieux, fini les jeunes .... Enfin SNCF à nous de vous faire preferé le train on y croit pas trop ^^

ivy 07/06/2005 07:20

ben oui, c'est bien ce qu'on dit tous, c'est du grand n'importe quoi !

michael 07/06/2005 00:03

Moi, en gare de Montpellier, je laisse ma belle passer le "barrage" et je prends l'ascenseur (qui lui n'est pas surveillé) pour la rejoindre sur le quai....l'absurde me poursuit...

Schastar 02/06/2005 13:32

En fait, ça s'adressait à Xavo, bien sûr. Mais dans le fond, je suis convaincu que si tous le monde était aussi respectueux que lui, il n'y aurait plus de soucis de ce genre. Mais le message "Fais ce que tu veux, mais loin de moi" me semblait tout de même un peu court ;-)

ivy 02/06/2005 13:03

ouf ! merci pour ta dernière phrase schastar ! j'allais mettre un petit mot pour modérer : non pas que j'aurais effacé ton très bon article, non ! mais juste pour signifier que le "tu" était employé de façon générique ;-)

bon, moi je fume, mais au moins, je n'ai pas de gros seins qui font souffrir les autres, hihi ;-) ^^

Schastar 02/06/2005 12:52

Ce que je voulais dire, c'est qu'on est tous des pollueurs, on est tous le con de quelqu'un d'autre. Nous faudrait-il une rame par personne ?

Pour l'illustrer, je peux te raconter cette expérience vécue : Dans un TGV, justement, il y avait au milieu de l'allée 2 filles superbes qui discutaient. L'une d'elle avait des seins énormes, et superbes, et je les observais avec discretion ;-). Mais mon attention s'est ensuite portée sur une personne agée, assise juste à coté de cette paire de seins. Il avait les yeux rivés, exorbités. Il s'est mis à trembler, et, je le jure, il avait l'écume aux levres. Il est bien connu qu'en vieillissant, le corps s'affaibli, et perd de son attrait, mais l'envie reste strictement la même...
Son rythme cardiaque s'était sans doute accéléré, et il y laissait peut-être des secondes de vie. quoiqu'il en soit, il souffrait de cette promiscuité. Peut-on reprocher à cette fille d'avoir des beaux seins, ou de les mettre en valeur ? C'est délicat, car c'est sa nature. Cependant, elle polluait, et le vieil homme n'était pas le seul à en souffrir.

Je fume depuis 20 ans, et cela fait maintenant partie de ma personnalité. Comment dois-je prendre le fait que tu me dise :"tu pues, tu me tues, rends-moi service, dégage" ? J'aurai vraiment l'impression que tu ne m'acceptes pas tel que je suis.
Tu parles des cons comme si l'on pouvait tracer une frontière entre les gens respectueux, et ceux qui ne le sont pas, et bien sûr, tu te situes du bon coté! Mais es-tu sûr de ne jamais polluer, de ne jamais causer du tort aux autres ? Ne dis pas oui, je ne te croirais pas. La pollution, c'est la promiscuité que nous impose notre société. Nous sommes de plus en plus nombreux, nous sommes de plus en plus entassés, et on aura de plus en plus de mal à se supporter, sans se rendre compte que le problème d'acceptation de l'autre vient de nous-même, et non de l'autre. Si tu n'acceptes pas les fumeurs, c'est en partie parceque tu rêve d'un monde parfait qui n'existe pas, et qu'on ne souhaite pas, et aussi, sans doute, car cette cigarette t'attire encore. Bref, c'est ton problème, et non celui des fumeurs...

Le fait que ton attitude intransigeante soit légitimée par des chiffres de mortalité, ou par la propagande du gouvernement n'est pas valable pour moi, qui ne t'ai jamais rien fait, et qui n'ai jamais tué personne.

Je force le trait, mais je ne fume plus dans les lieux clos, ni dans le TGV, et je fais de mon mieux pour me faire accepter malgré tout. Je veux croire que la répression n'est pas la seule solution. La vrai solution, c'est l'information, c'est de prendre conscience qu'on se pollue, et de couvrir son sein, quand on est au milieu d'une assemblée de blaireaux, sans dramatiser, et sans légiférer. C'est aussi de prendre conscience que quoi que l'on fasse, on se rapproche de la mort, et que cela n'a rien de dramatique...

Pardonnes-moi, Ivy, de profiter de ton blog pour dire ce que je pense, mais c'est lourd de toujours s'entendre dire "Tu pues", dans un monde qui, en fait, ne sent vraiment pas la rose. ;-)

XavO 01/06/2005 22:42

Aujourd'hui : plus de wagon fumeur.
Avant : wagon fumeur au milieu de train.
Je pense qu'en bout de rame c'est mieux : c'est pareil qu'avant, à part qu'on a plus à le traverser. Ca vous embète de me rendre service ?

Sinon je suis pour la voiture pour téléphoner, pour celle pour walkman, ... en clair pour celle pour la voiture ou on parquerait toute personnne incapable du moindre respect d'autrui.

Comme dit le sage : y'aurait pas de con, y'aurait pas de règle.

Les gamins, on va dire qu'ils ne sont pas responsables.

ivy 01/06/2005 08:38

yep tao. ça n'a coûté que 67000 euros pour inventer le nouveau logo.

ensuite, j'ai trouvé un chiffre de 4 millions pour tout ce dont tu parles : impressions, renouvellement de l'"identité" dans toutes les gares etc.

tao 01/06/2005 08:28

Ivy>"Ça ne lui a coûté que 67000 euros"

j'imagine que tu parles du design du logo exclusivement (ie. le prix payé à une agence de com pour cogiter sur nex logo) - car le coût est forcément bien supérieur à ce chiffre. Si tu ajoutes à ce coût initial les frais d'impression, de démontage, d'installation et autres frais techniques pour renouvellement complet de l'identité de la sncf : c'est plusieurs millions.