Articles Récents

  • Pour découvrir les tout nouveaux "P'tits Papiers ludiques" avec, cette année, l'arrivée de quelques jeux de rôle et de nombreuses participations d'internautes, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite, sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Pour découvrir les petits jouets marcheurs rigolos qui ont enchanté plusieurs générations d'enfants, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
9 juin 2005 4 09 /06 /juin /2005 23:00

 

En 1978, Atari lance le premier jeu vidéo en couleur de l’histoire. Space Invaders. 
Quelques dix années plus tard, un artiste envahit les villes du monde entier, à l’aide de ces petits vaisseaux spaciaux, directement issus du jeu vidéo – où comment le virtuel entre dans la réalité, voire dans le quotidien de chacun d’entre nous.

L’image est grossièrement pixélisée, comme dans le jeu de l’époque. Le meilleur moyen de la restituer : la mosaïque !
Ce n’est pas un tag à proprement parler, l’œuvre est auto-signée, même si l’artiste encourage qui le souhaite à poursuivre son projet d’invasion.

Monsieur Invader, puisque c’est son nom, finance ses voyages et l’achat de son matériel par son site internet, et par les ventes qu’il réalise dans les galeries d’art contemporain. Il a même créé une paire de tennis spéciale : à chaque pas, sur une surface malléable, la semelle laisse une empreinte de space invader !

Issu des Beaux-Arts, l’auteur n’a pas pour but d’embellir la ville : ses space invaders sont trop petits, trop anodins, pas assez tape à l’œil. Mais plus qu’une dégradation, il considère son œuvre comme un don fait à chacun (plus besoin d’avoir ses entrées dans les galeries huppées de la capitale), et aussi comme un pied de nez aux grandes régies publicitaires qui croient avoir la mainmise sur l’espace iconographique urbain.

Je me souviens très bien du premier space invader que j’ai vu. C’était dans les années 90. J’étais dans le bus, j’allais au travail, la tête encore toute embrumée de sommeil. Quand tout à coup, là, sur le mur d’enceinte du Louvre - du Louvre ! Le plus gros Musée de monde ! - je vois collé un space invader.
Le lendemain, malheureusement, il n’y était plus.
Mais le surlendemain, il avait fait sa réapparition – qui, à vrai dire, ne dura guère.

C’est depuis cette époque que je les traque.
Il y a une carte sur le
site internet, quelques personnes bien intentionnées voudraient peut-être m’envoyer leurs adresses pour m’aider... Merci, mais je n’en ai que faire ; je veux les découvrir par moi-même, au détour d’une rue, sur un bâtiment bien connu. Pour ne pas gâcher la surprise !
J’en ai plusieurs dizaines en photos. Certaines sont un peu floues, ce n’est que du repérage avant de retourner prendre le cliché dans de meilleures conditions – en espérant toujours que la mosaïque n’aura pas été cassée entre-temps, ce qui arrive fréquemment.

Maintenant que vous savez, vous aussi, levez la tête quand vous marchez ! Les space invaders sont souvent placés à deux mètres du sol, on en trouve aussi beaucoup autour des plaques de rues.
Et en les cherchant, vous apprendrez également à ouvrir les yeux, et vous vous apercevrez que la ville vous offre des milliers d’autres trésors en tout genre.

(excusez la piètre qualité des clichés, j'apprends encore à me servir de l'appareil numérique, et les photos d'angle, et de nuit sous la neige, ce n'est pas évident !).

 

 

  

 

 

 

il y a parfois des mutants :

 

et celui-ci, je l'adore : il est collé sur la façade de la Garde Républicaine, au nez et à la barbe de tout le monde ! Mais tellement discret, qu'il se fond parfaitement avec les couleurs de la... nation, et de la plaque de rue, ce qui fait que personne n'a encore songé à l'enlever, depuis plus de deux mois !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valérie de Paris 04/10/2005 12:30

Ah ça j'attends avec grande impatience ! Et dire que je n'avais jamais utilisé la fonction "rechercher" d'over-blog et v'là ti pas que je dégote ce matin un blog space-invadé ... rhooo la la !!! Ze suis krop krop contente.

ivy 04/10/2005 11:00

j'en ai tout plein, dont des bizarres ^^, à vous mettre en ligne.
me manque juste un peu le temps...
;-)

Valérie de Paris 04/10/2005 10:06

J'ai découvert, par hasard, leur existence et, depuis, je me trimballe aussi avec mon APN dans la poche :o). C'est qu'il y en a partout ! ... C'est fou, je ne regardais plus Paris, et me voilà maintenant en train de scruter ma ville comme si j'allais découvrir, à chaque coin de rue, l'improbable !

Excellent celui de la Garde Républicaine ! :-))

smellykat 01/08/2005 11:35

excellent ! je regarderai un peu mieux les alentours quand je descendrai sur Paris !

diez 04/07/2005 21:02

C'est un peu hors sujet, mais y'a un truc qui m'intrigue: je sais pas si vous avez vu dans les rues de Paris, il y a certains endroit comme un filet tache de peinture blanche. C'est completement anodin, ca pourrait etre pris comme un peintre qui a un seau percé et qui fait du surplace, mais il y une certaine beauté ca fait une arbesque compliquée, quasiment tout le temps la meme. C'est pas une coincidence. C'est vachement mysterieux...
Si vous aimez ce genre de truc je vous conseille de lire l'homme aux cercles bleus de Fred Vargas.

ivy 11/06/2005 16:19

yep, les grands esprits se rencontrent, clair !
et j'ai découvert ton article sur notepad-invaders aujourd'hui !!!
mais comme je te l'ai dit en com, quand je clique, aucune page ne s'affiche :-/

legnoch 11/06/2005 14:46

ha ! c'est délire cette affaire !! Je ne connaissais pas mais à l'avenir je vais essayé de les trouver !!
As-tu cliqué sur NOTEPAD-INVADERS sur mon article de ce week-end ???
Les grands esprits se rencontrent !! ^_^
:0010:

bardek 11/06/2005 11:29

Ah voila tu reponds a une question que je posais qui etait : "Mais pourquoi il n'y a pas une photo du space invader qui est "haut" perché?"

ivy 10/06/2005 19:17

bon, je te le concède, K, les chats ne sont pas tous absolument les mêmes, il y en a avec de petites ailes par exemple, d'autres pas.
mais quand même, il y a moins de variété (et de trucs rigolos*) chez les chats oranges, que parmi les space invaders.

* le truc rigolo par excellence... un space invader que je n'ai pas en photo. mais qui est là, en plein centre de paris, des dizaines de milliers de personnes passent devant chaque jour sans le voir ! et ça faitau bas mot 10 ans que ça dure !
(les potes, vous ne dites rien, sinon je modère ! ^^).
je vous prendrai la photo, promis :-)

Veka 10/06/2005 19:09

Okkkkkkkkkkkkkkk !! J'en ai rencontré un il n'y a pas très longtemps et je m'étais vaguement posé la question "tiens, bizarre comme idée ce machin". Bon bein je me coucherai moins bête ce soir ! Merci Ivy !