Articles Récents

  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Full Moon, par Claude Leroy et The Horrors, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
  • Deux nouvelles cistes à découvrir
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Il y a deux nouvelles cistes à découvrir dans l'Yonne ! • "La Siste plène de photes et de rat-hures" : http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2015/12/la-siste-plene-de-photes-et-de-rat-hures.html • Et...
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:14

 

 

1 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy

 

 

 

Non, décidément, s'il y a bien quelque chose qu'il n'a pas compris, le volcan islandais, c'est que les meilleures plaisanteries sont les plus courtes. Et comme il s'est fait copain avec les gens de Sud-Rail, ne vous attendez pas à le voir lâcher le morceau de sitôt. Des dizaines de milliers de patrons séquestrés à travers l'Europe, des millions de victimes retenues en otage dans le monde, le chaos aérien, l'économie réduite en cendres !

Certains, cependant, ne se laissent pas impressionner. C'est ainsi qu'hier soir, à la grande stupeur des canards, on a vu, tout doucement, un ballon décoller de derrière la maison :

 

2 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 ivy blog


Et hop par-dessus l'église :

 

3 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy


Et hop, de l'autre côté de la rivière, fin du voyage :

 

4 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy

 

 

5 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy


Bon d'accord, ça n'a duré que quelques minutes, ils ont parcouru moins d'un kilomètre, ils auraient pu y aller à pied via le petit pont. Mais eux, au moins, ils ont trouvé la solution pour défier le nuage.


C'est chouette la vie en ballon !

 

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pak 23/04/2010 21:14



Il ne faut pas être stupéfait de ne pas être les maîtres du monde, mais au contraire, s'en réjouir. Dame Nature est souvent magnifique mais parfois, elle s'irrite. C'est très humain finalement
tout ça ! Elle ne reprend pas ses droits : elle vit. Tout simplement.


Elle est.


Et même, parfois, les nuages ne sont pas de terrifiants monstres de cendres et de poussières, mais ...autre chose de plus réconfortant.


La preuve en image :








 



ivy 20/04/2010 10:47




« Devant nos yeux ébahis,  la nature reprend ses droits. Et nous découvrons avec stupéfaction que nous ne sommes pas les maîtres du monde ».


C'était quand même un peu présomptueux de notre part (de la part de certains, devrais-je dire), de penser que nous étions les maîtres du monde  Je ne sais pas si ces événements se multiplient, ou si on est plus vite et plus globalement informés de leur survenue, ou
qu'on les voit avec plus de discernement dans ces sociétés tellement artificielles où nous vivons maintenant, toujours est-il qu'effectivement, quand la nature reprend ses droits, c'est à une
autre échelle que la nôtre. Petite anecdote sans intérêt : j'ai vécu un mini-tremblement de terre, il y a longtemps, en Californie. Oh, un tout petit petit, 3,4 de magnitude, donc rien du
tout. Bon sang de bonsoir, j'ai eu la peur de ma vie, l'impression qu'une immense boule, grosse comme la planète, roulait sous mes pieds (en l'écrivant, plus de dix ans après, j'en ai encore la
chair de poule et des larmes aux yeux) l'impression que oui, vraiment, nous sommes des êtres tellement dérisoires et tellement négligeables


Autre anecdote, le voisin, il y a deux mois, nous dit qu'il faudrait quand même se débarrasser des grues, parce qu'elles causent des ravages dans les champs. Mais qui était là avant ? Qui
subit un préjudice ? Nous, avec nos pauvres champs, ou les grues de passage, qui volent depuis des milliers d'années, à qui on a volé toutes les aires de repos, contre lesquelles on a
asséché les marais ? Je crois que les grues ne seraient pas tout à fait du même avis que nous, pauvres êtres humains qui se croient tout permis en vertu d'un pseudo-pouvoir auto-proclamé



en tout cas, je remarque que dès qu'il s'agit de trafic aérien, pigeon vole rôde dans les parages ! merci pour ton
passage et ton commentaire qui fait réfléchir


 






pigeon vole 20/04/2010 09:51



Mon rêve : un voyage en ballon. Oh, pas un truc grandiose à la Jean-Louis Etienne, non, juste quelques kilomètres de paix au-dessus des tracas quotidiens.


Quant au volcan (celui qui arrive à prononcer son nom gagne un voyage en Islande... voyage à faire en bateau, bien sûr)... Par Toutatis, un volcan ici, une inondation ou un tremblement de terre
ailleurs. Devant nos yeux ébahis,  la nature reprend ses droits. Et nous découvrons avec stupéfaction que nous ne sommes pas les maîtres du monde.



ivy 20/04/2010 09:24




Hihihi, oui, je suis bien d'accord, André. Et hier, dans la cacophonie des « informations » plus anxiogènes les unes que les autres, on a vraiment apprécié ce petit instant magique,
parfaitement inattendu, et immensément apaisant






André 20/04/2010 09:13



 Le bleu du ballon assorti à la couleur de la grille est bien plus joli que la grisaille du volcan en colère.