Articles Récents

  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Full Moon, par Claude Leroy et The Horrors, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
  • Deux nouvelles cistes à découvrir
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Il y a deux nouvelles cistes à découvrir dans l'Yonne ! • "La Siste plène de photes et de rat-hures" : http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2015/12/la-siste-plene-de-photes-et-de-rat-hures.html • Et...
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 09:28

 

 

1 auxerre arquebuse yonne fête du jeu

 

 

Auxerre n'a pas l'extravagance de Joigny qui, pour la Fête du Jeu, annonce bille en tête et tambours battants une multitude d'événements plus fous les uns que les autres, « pour la première fois dans notre département ». Et derrière, rien, le vide. Aucun crédit alloué, à part pour l'impression d'affiches affriolantes, personne n'est prévenu, on demande à la dernière minute aux employés municipaux qui devaient travailler ce jour-là d'apporter les rares boîtes de jeux qu'ils ont chez eux. De la communication, du vent.


À Auxerre, on préfère rester sobre. On se contente d'annoncer un titre, un lieu. Pas de joli dépliant coloré chez tous les commerçants, on opte pour le crépon et le drap déchiré.

 

2.1 fête du jeu auxerre yonne arquebuse


Parce qu'à Auxerre, on est efficace. On recrute des dizaines d'animateurs, on centralise l'offre ludique, on a quelque chose de concret à proposer. Pas comme ces villes qui baladent le visiteur, en lui faisant miroiter des animations qu'elles savent inexistantes, pour transformer la Fête mondiale du Jeu en « fête à la gloire du tourisme municipal », en espérant que la pilule passera. À Auxerre, pas besoin de ces artifices grossiers : la Maison du Jeu organise la fête du même nom, non pas « pour la première fois dans notre département » mais, pardonnez du peu, pour la onzième année consécutive.


Nous voilà donc place de l'Arquebuse. Peu de monde au début, mais les tables ne tardent pas à se remplir.

 

2.2 sauvez la forêt fête du jeu auxerre yonne 2010

 

2.3 fête du jeu auxerre arquebuse 2010

 


Une grosse déception cependant : le jeu de société, qui croit se distinguer en faisant bande à part, n'est représenté que par quelques boîtes :

 

3 jeux de société fête du jeu auxerre 2010

 


Les associations ont bel et bien été contactées. Mais elles ont annulé leur présence à la dernière minute ou, pire, n'ont pas même daigné répondre à l'appel. Car en JdS, on est les premiers à clamer que le jeu est « créateur de lien social et de communication » et « expression culturelle favorisant les rencontres interculturelles et intergénérationnelles ». Eh bien oui quoi, puisqu'on le clame !


Peu de jeux pour nous autres donc. Nous avons fait un Atrium auquel, pardon, je n'ai trouvé aucun intérêt - mon mari d'ailleurs semble partager cet avis :

 

4 atrium fête du jeu auxerre arquebuse 2010


Mais surtout un Trapenum qui, malgré son prix exorbitant (dans les 200 € !), est excellentissime.

 

5.1 trapenum fête du jeu auxerre arquebuse 2010


On a perdu car je me suis fait piquer la clémentine, mais on a franchement bien rigolé !


5.2 trapenum fête du jeu auxerre arquebuse 2010

 

5.3 trapenum fête du jeu auxerre arquebuse 2010

 


En bref, une petite journée en ce qui me concerne, mais beaucoup d'admiration et de reconnaissance pour Annick, de la Maison du Jeu d'Auxerre, et tout ceux qui se démènent pour faire de la Fête du Jeu un événement réel dans l'Yonne. Sans tambour ni trompette. Simplement avec conviction, honnêteté, et efficacité. Bravo !

 

6 annick maison des jeux d'auxerre fête du jeu 2010 arqueb

 


Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:14

 

 

1 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy

 

 

 

Non, décidément, s'il y a bien quelque chose qu'il n'a pas compris, le volcan islandais, c'est que les meilleures plaisanteries sont les plus courtes. Et comme il s'est fait copain avec les gens de Sud-Rail, ne vous attendez pas à le voir lâcher le morceau de sitôt. Des dizaines de milliers de patrons séquestrés à travers l'Europe, des millions de victimes retenues en otage dans le monde, le chaos aérien, l'économie réduite en cendres !

Certains, cependant, ne se laissent pas impressionner. C'est ainsi qu'hier soir, à la grande stupeur des canards, on a vu, tout doucement, un ballon décoller de derrière la maison :

 

2 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 ivy blog


Et hop par-dessus l'église :

 

3 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy


Et hop, de l'autre côté de la rivière, fin du voyage :

 

4 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy

 

 

5 nuage cendres volcan islande ballon avril 2010 blog ivy


Bon d'accord, ça n'a duré que quelques minutes, ils ont parcouru moins d'un kilomètre, ils auraient pu y aller à pied via le petit pont. Mais eux, au moins, ils ont trouvé la solution pour défier le nuage.


C'est chouette la vie en ballon !

 

 

  

Repost 0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:07

1 nino torticolis vol migratoire grues ivy blog 2


Nino va finir par attraper un torticolis.

2 torticolis nino vol migratoire grues ivy blog


Il faut dire qu'en ce moment, il y a à manger qui passe dans le ciel. (clic sur les photos pour les agrandir).

3 torticolis nino vol migratoire grues ivy blog


Et pas qu'un peu.
Hep, les filles, par où faut aller ?

4 torticolis nino vol migratoire grues ivy blog


Pour la direction, c'est simple, tu suis les fils électriques !

5 torticolis nino vol migratoire grues ivy blog


Dépêchez-vous, je sais pas ce que j'ai fait du parapluie !

6 torticolis nino vol migratoire grues ivy blog


Depuis un peu plus d'une semaine, des milliers de grues cendrées traversent l'Yonne, y compris de nuit. Ça nous met en joie, Nino et moi, car on ne les avait pas vues à l'aller.

Et Nino, la gamelle, il l'attend toujours de patte ferme :

torticolis nino vol migratoire grues ivy blog3


C'est chouette, de voir sa gamelle voler dans le ciel !


 
Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:40

mais-ogm


En France, on est bien protégé, on n'a pas d'OGM ! On en cultive très peu et s'il s'en trouve dans l'alimentation, les industriels sont obligés de l'indiquer sur l'étiquette, dès que le taux atteint ou dépasse 0,9%.


En revanche, il n'y a aucune obligation d'étiquetage pour les aliments qui contiennent « indirectement » des OGM. Le lait, par exemple ! Qu'est-ce qu'on lui a donné à manger à votre vache ? De l'herbe, vous y croyez encore, vous ? Et qui dit lait, dit fromages, yaourts, biscuits, chocolats, glaces etc. Les préparations à la viande ou au poisson sont un autre exemple. Hmmm, ce délicieux petit plat industriel à réchauffer au micro-ondes, qui vous fait gagner tellement de temps et sait répondre au mieux à tous les besoins alimentaires de votre gentille famille ! Mais sont-ils vraiment exempts d'OGM ? Comme il n'y a aucune obligation d'étiquetage, vous n'en aurez jamais la certitude.

À moins de consulter le nouveau guide des OGM proposé par Greenpeace. Plusieurs nouveautés intéressantes cette année :

  • - Vous pouvez télécharger ce guide sur votre ordinateur, mais comme ce n'est pas très pratique quand vous faites les courses, vous pouvez aussi le télécharger sur votre téléphone portable.

  • - Dans la version en ligne, vous pouvez effectuer une recherche sur un produit. Sur sa dénomination ou directement sur la marque.

On peut ensuite s'amuser à faire des petites expériences sympa : passer son placard et son réfrigérateur en revue, et comparer avec la liste. Ou, sans entrer dans les détails, jeter simplement un coup d'œil pour constater la longueur des relevés selon les couleurs.


Quand bien même on ne trouverait pas d'objection aux OGM, est-il acceptable que l'on nous mente au sujet de notre nourriture ? Et si les OGM sont tellement inoffensifs, pourquoi aucun industriel ne semble désireux d'indiquer sur ses emballages : « Teneur garantie en OGM » ou « Naturellement riche en OGM » ?


Et dire que ça pourrait être si chouette, la vie tout court !

Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 14:25

 

gateau-anniversaire-blog-ivy.jpg



Ouh là là ! Je viens de me rendre compte que le blog a aujourd'hui cinq ans !

À mon grand étonnement, l'article qui explose littéralement toutes les stats ne concerne aucunement le jeu. Il s'agit de... La réduction sociale téléphonique ! Beaucoup de monde aussi à propos du C.N.R.J. Et, depuis quelques mois, un petit article qui monte, qui monte (et ça me fait bien plaisir), c'est... Mayonnaise !

Merci aux dizaines de milliers de visiteurs (si si !), de tous les continents, merci aux passants occasionnels et merci, bien sûr, à mes fidèles lecteurs – sans qui ce blog ne serait pas.Vous êtes super chouettes !

 

Allez, à 5, on souffle tous ensemble !

 

gâteau anniversaire blog ivy 2




C'est chouette, la vie du blog !

 

 

Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 11:21

 


1 neige laroche decembre 2009

 

Le seul truc sympa, avec la neige, c'est que ça permet de faire de jolies photos - mais ça mouille les chaussettes ! Et hop !

(Clic sur les images pour les agrandir).



2 neige laroche


4 neige 18 dec 2009 023


5 neige 18 dec 2009 034


6 neige 18 dec 2009 035


7 neige 18 dec 2009 039


8 neige 18 dec 2009 042


9 neige 18 dec 2009 045


Un petit vin (de Bourgogne) chaud ?

C'est chouette, la vie tout court !



 

Repost 0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 13:51







On le sait peu, mais il existe plusieurs milliers de maisons d'édition de jeux de société dans le monde. Chacune a sa spécificité. Certains raffolent des trolls baveux et des dragons maléfiques, d'autres de voyages inter-galactiques pour obtenir les faveurs du roi. Certains déboursent quelques centimes par boîte pour une traduction (qui, du reste, existe souvent déjà) et vous la facturent sans vergogne plusieurs dizaines d'euros. Ils prennent évidemment bien soin de faire le ménage sur le net, et d'interdire à quiconque de publier les règles en français. Tant et si bien que pour la première fois cette année, je n'avais pas de jeu sur ma liste de Noël.


Chez Jactalea, ils ont un truc : ils font de bons jeux. Beaux et bons.


Oukoun vient de sortir, et d'aucuns le comparent à Khan Tsin. Pourtant les différences sont flagrantes :

♦ La piste est dorénavant circulaire, complètement fermée.

♦ Les joueurs ont une couleur respective, ils ne peuvent pas déplacer ce que bon leur semble.

♦ On ne déplace plus les pions parmi les quatre plus proches de soi, on ne déplace que sa couleur, quel que soit l'endroit où elle se trouve.

♦ Pour le déplacement, on doit impérativement respecter la valeur de sa case de départ : si vous quittez une case triple, vous devez impérativement vous retrouver trois piles (pions) plus loin. C'était une option dans Khan Tsin, c'est la règle dans Oukoun.

♦ On n'a plus la contrainte de faire obligatoirement grandir sa pile après le mouvement, on peut parfaitement se retrouver sur une pile de taille inférieure (mais jamais sur une case vide, cela ne change pas).

♦ La thématique (Chine, dragon, barons, suzerains etc.) n'a pas été reprise.

♦ Il existe dorénavant deux buts du jeu : former une pile de trois fois les trois couleurs, certes, mais aussi empêcher son adversaire de jouer, en recouvrant totalement sa couleur.


Oukoun serait-il un Khan Tsin simplifié, dénaturé ? Absolument pas, c'est un autre jeu. Je trouve la version circulaire très agréable à jouer (« Je ne peux pas y aller dans ce sens-là, trop long. Pas grave, je fais le tour et je le rattrape de l'autre côté, et paf ! »). J'aime beaucoup le second but du jeu : on ne se bat plus sur un front, mais sur plusieurs à la fois. On a donc aussi une chance supplémentaire de remporter la partie. Je trouve très intéressant le fait que les pièces rouges soient resté neutres : personne ne peut les déplacer directement. Elles sont difficiles à intégrer à sa pile car les deux joueurs essaient de les capturer. Par voie de conséquence, il en reste très peu sur le tapis, et il faut savoir ré-agencer ses piles (en en prenant qu'une partie lors du déplacement) pour avoir le nombre exact de pièces demandé. Si vous vous apercevez que l'autre essaie de recouvrir tous vos pions, vous pouvez désolidariser vos piles pour vous créer de nouvelles possibilités de jeu.


En bref, Oukoun est véritablement un jeu nouveau, et encore une fois novateur, comme toujours chez Claude Leroy et Jactalea. Et il est vrai que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes (oups, pardon, m'sieur Claude Leroy ! Hein ? Mais non, j't'ai pas traité de vieux pot !). Ça tombe bien, on est nombreux à apprécier la soupe quand elle est meilleure !


C'est chouette la vie de joueuse, surtout quand on peut ajouter un Jactalea à sa liste de Noël !


Et merci à pak de nous avoir révélé l'existence de cette excellente surprise bien avant tout le monde !


 

Repost 0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 04:55






Pour vous vendre mon pain d'épices, j'ai bien essayé de me déguiser en ours et de pousser la chansonnette. Un petit air entraînant, très joyeux. Joyeux comme les ingrédients de mon pain d'épices. Vous pensiez que les ours aiment le miel ? Grave erreur ! Un ours, ça se nourrit essentiellement de sirop de glucose-fructose, de matière grasse végétale (mais on ne sait pas très bien laquelle), de phosphate (sous forme de diphosphate disodique), de gluten et de soja*. Si, si !

- Mais ils sont où les épices de ton pain d'épices ?

- Euh, j'ai mis un tout petit peu de cannelle, en avant-dernier ingrédient, mais je vous ai ajouté plein d'arômes, comme ça, vous n'y verrez que du feu !

- Et tu as le droit d'appeler ça « pain d'épices », tu te moques de nous ?

- Tout à fait, j'ai le droit ! Je suis à la lettre le code des usages du Syndicat National de la Biscuiterie Française. Et qu'est-ce qu'il dit, le code des usages du Syndicat National de la Biscuiterie Française ? Hein ? Il dit que le pain d'épices doit contenir de la farine de froment ou de seigle (oui oui, car on les voit arriver les bretons qui voulaient nous faire du pain d'épices à la farine de sarrasin), des « matières sucrantes seules ou en mélange » et « des épices et/ou aromates et/ou arômes ». Ça signifie que déjà, si j'avais voulu, je ne vous aurais mis que des arômes ! Et vous trouvez encore à redire ?

- Oui ! T'as rien trouvé de mieux qu'une chanson de collabo pour nous vendre ton truc sans goût  ?



Hm, vous êtes durs ! J'ai bien vu que je n'aurai aucune chance avec mon pain d'épices presque sans épices et ma chanson d'avant-guerre. Alors j'ai raccroché mon déguisement d'ours. Tant pis. Et je vous propose une recette triste. Infiniment triste. Avec des vrais ingrédients qu'on trouve dans n'importe quelle cuisine (et qui les contrôle, hein ? Qui me les irradie ? Ben oui, des fois qu'il y ait des germes !). Une recette même pas chère (et mon chiffre d'affaire ? Comment vous croyez que j'ai pu atteindre un milliard six cents millions d'euros en 2008 ? Mais je vous préviens ! Si je dois licencier, ce sera de votre faute ! ). Une recette très simple à réaliser (160 ans de savoir-faire, notre fierté... Et vous, en quelques minutes, vous allez faire mieux). Une recette qui, contrairement à la nôtre, a du goût. Oui oui, même pour les gens atteints d'anosmie (parce que sincèrement, le goût, ce n'est pas la première de nos préoccupations. Le but premier d'une entreprise internationale comme la nôtre, c'est de verser des dividendes à ses actionnaires. Et vous venez me parler de goût ? Vous n'y êtes pas du tout).

Et, pire que tout, c'est une recette sans ours et sans matière grasse !

 


 


 

- 1 cuiller à soupe rase d'anis vert en poudre

- 1 cuiller à soupe rase de cannelle

- Quelques pincées des épices de votre choix (poivre, muscade, cardamome, curry, ce que vous avez sous la main)

- 1 cuiller à soupe de bicarbonate de sodium

- 150 g. de sucre

- 4 cuillers à soupe rases de miel

- 1 verre d'eau chaude

- 250 g. de farine


L'anis vert en poudre s'achète dans n'importe quelle pharmacie.



♦ Mélangez les épices, le bicarbonate de sodium et le sucre, puis le miel.
♦ Comme ça devient difficile à mélanger, ajoutez le verre d'eau chaude.
♦ Terminez par la farine.
♦ Versez-la dans un moule très bien beurré ou, mieux, un moule en silicone (attention, ça va pas mal coller !), et faites cuire 45 minutes à 175°C, en surveillant.
♥ Régalez-vous !


Parce que c'est chouette le pain d'épices qui a du goût !



* Pour info, composition du pain d'épices Prosper : Sirop de glucose-fructose, farine de seigle 42%, matière grasse végétale, poudres à lever : carbonate acide de sodium - diphosphate disodique - acide citrique, gluten, miel, sel, lait entier en poudre, arômes, cannelle en poudre, soja.

 

Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 04:26








On continue dans la série Anosmie, avec une gâteau ultra simple. Et pour nous, plus c'est simple, plus c'est goûteux. La recette nous est donnée par Anouk sur Marmiton.

Elle ne comporte que trois ingrédients et est, encore une fois, sans gluten.


Gâteau express à la crème de marrons


- 500 g de crème de marrons

- 3 œufs

- 125 g de beurre


* Faire fondre le beurre, y ajouter la crème de marrons, et les œufs entiers.

* Bien battre le tout au batteur électrique jusqu'à obtenir une consistance mousseuse.


* Verser dans un moule à cake bien beurré et faire cuire à four chaud (180°C) 30 minutes. Le four doit être bien chaud pour que la croûte soit croustillante et l'intérieur fondant.

 

* Régalez-vous !


Ça en deviendrait presque chouette d'être anosmique !

 

 

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 06:01









L'anosmie, c'est la perte ou la forte diminution de l'odorat. C'est inné ou acquis, temporaire ou définitif. C'est un handicap bien sûr, car il vous manque un sens. Un handicap peu reconnu. Et après tout, c'est vrai qu'il y a bien pire, que ce n'est pas très grave finalement… Ça peut le devenir, quand plus rien ne vous prévient qu'il y a une fuite de gaz ou des émanations toxiques, et que vous auriez plutôt intérêt à quitter vite fait l'endroit où vous vous trouvez. Heureusement, ça n'arrive pas tous les jours.

L'anosmie s'accompagne souvent d'agueusie, altération totale ou partielle du goût. Et ça, ça arrive tous les jours. Ça s'explique parfaitement par le fait que quand vous mâchez votre nourriture, vous libérez des molécules aromatiques remontant vers le nez par les fosses rétro-nasales. Le phénomène s'appelle la rétro-olfaction. En d'autres termes, le nez permet de sentir les odeurs aussi bien que les goûts. Pour vous en convaincre, repensez à la dernière fois que vous avez eu un bon gros rhume. Ou essayez de vous boucher le nez en amenant un aliment à votre bouche, et en le goûtant. La première fois que je l'ai fait, le monde s'est effondré. Et j'ai commencé à mieux comprendre les conversations surréalistes qu'on avait à la maison :

« - T'as goûté le gâteau, c'est super bon, non ?

- Oui, mais je ne sais pas trop pour le goût, j'hésite entre banane et ananas.

- Euh… ?

- C'est de la poire alors, c'est ça ? C'est un fruit en tout cas !

- Euh, oui, c'est un fruit. C'est de la rhubarbe… ».

 

Et là, la cuisinière traverse un grand moment de solitude. Oh, pas que je sois vraiment cuisinière, ni scientifique, ni même anosmique, figurez-vous ! Mais j'aime bien cuisiner, manger et partager les repas. Et quand vous avez passé des heures à préparer un plat, et que la personne en face de vous n'a que la sensation de manger de la terre, ou du gras pur, ou une feuille d'arbre, il est temps de prendre les choses en main !

Après un an d'hésitation, de tests et de tâtonnements, il ressort quelques principes très simples :


- Privilégier les plats avec le moins d'ingrédients possible, pour ne pas « diluer le goût ».


- Bannir impérativement les aliments industriels qui, eux, sont truffés de conservateurs, d'antioxydants, de colorants, d'exhausteurs, d'émulsifiants etc. Et puis on vous irradie le tout un petit coup, des fois qu'il y ait des germes pathogènes. Évidemment, comme le goût est totalement dilué parmi au moins une dizaine d'additifs, on vous ajoute des arômes. J'ai la très intime conviction qu'un anosmique les perçoit mal, voire pas du tout. Son aliment n'a plus aucun goût ou seulement celui du sel...


- Savoir précisément ce que l'on mange. Un anosmique a une perception partielle du goût. Il confond avec allégresse la banane et la rhubarbe, on l'a vu, mais aussi par exemple le poisson blanc et le poulet (Ben oui quoi ! C'est de la même couleur, et c'est salé, c'est bien que c'est la même chose, non !?). Oubliez le gros ragoût où tout est mélangé en bouillie. Il nous manque un sens, on va le remplacer par un autre : la vue ! Séparez les ingrédients dans l'assiette pour qu'on voie bien leur couleur, leur texture. Nommez-les. Peu à peu, lentement mais sûrement, le goût s'affine. - Quand vous sentez un bon petit plat qui mitonne, l'odeur du pain qui cuit au four, ça vous ouvre l'appétit, ça met vos papilles en alerte, vous avez hâte de manger. Pas un anosmique, il s'en fiche, il ne sent rien. Encore une fois, remplaçons par un autre sens : on a tout à gagner à faire une jolie présentation, à mettre les ingrédients en scène, à jouer sur les couleurs des aliments !


- Privilégier les produits complets. Un aliment raffiné a perdu quasi toutes ses propriétés nutritionnelles : ses protéines, ses oligo-éléments, ses vitamines, ses minéraux, ses fibres. Et au passage, il a perdu son goût. C'est tout bénef pour le fabricant : d'un produit, il en vend deux, voire trois : à vous, des céréales blanches et insipides, au fermier le reliquat du raffinage pour nourrir le bétail. Voire il en réutilise une partie pour créer des aliments « enrichis » (en fibres, en minéraux, en protéines, en vitamines etc.), qu'il vous fait payer beaucoup plus cher. Et au passage, avec vos pâtes ou votre riz blanc, il vous vend un pot de sauce. Ben oui, parce que tout seul, ça n'a vraiment aucun goût ! Et le bénéfice pour vous, c'est quoi ? Mangez donc des pâtes, riz, pains et même du sucre complets, que vous soyez anosmique ou non, vous aurez du mal à revenir en arrière.



Encore une fois, tout cela n'est qu'expérience empirique et personnelle, sans aucun fondement scientifique. Pour plus de précision, consultez le site de référence : Olfac, et sa page de liens.


Oui, c'est bien joli tout ça, mais qu'est-ce qu'on mange ?

Voilà justement où je voulais en venir ! Une petite série de recettes, testées et approuvées. Non qu'elles ne sentent rien, bien au contraire, mais j'ai constaté que, bien que très simples, elles sortent un peu de l'ordinaire, qu'un anosmique ou moi avec le nez bouché (si, si, je vous jure que je goûte tout le nez bouché, pour le bien de la cause !) arrive à « sentir » quelque chose. À la texture bien sûr (et là encore, je suis convaincue qu'un anosmique développe une excellente perception « tactile » de ses aliments) mais aussi au goût.


On commence aujourd'hui en fanfare avec une recette originale, simplissime, et sans gluten :


 


Le gâteau au yaourt à la farine de châtaigne

 


Il vous faut :

- 1 yaourt nature au lait de vache ou de soja (gardez le pot, il vous sert de mesure pour les autres ingrédients !)

- 3 œufs

- 3 pots de farine de châtaigne

- 2 pots de sucre

- 1 pot d'huile

- 2 cuillers à café rases de bicarbonate de sodium


* Préchauffez le four à 180°C.

* Mélangez le yaourt et les œufs.

* Ajoutez la farine de châtaigne puis le sucre, l'huile et le bicarbonate de sodium.

* Versez dans un moule à cake, en silicone de préférence (pas la peine de graisser !), et faites cuire 45 minutes en surveillant.

* Régalez-vous !

 


Parce que c'est chouette, la vie tout court !

 

Repost 0