Les Abîmes d'Autremer, de Danielle Martinigol

Publié le par tauceti

 

       Les Abîmes d'Autremer est un roman de 200 pages écrit par Danielle Martinigol. Il est paru chez Mango Jeunesse en 2001, avant de connaître deux rééditions au Livre de Poche en 2005, et chez ActuSF en 2017. La couverture a été réalisée par Manchu (dont on apprend au passage qu’il est un excellent décorateur de scooters de l’espace, mais je vous laisse le découvrir dans le livre !)

       L’Histoire (aucun spoil)


       Suite à un accident, Sten Revna, grand reporter pour Main World Net, et sa fille de 16 ans, Sandiane, sont sauvés par un Abîme, un de ces mystérieux vaisseaux de la planète Autremer. Les deux journalistes décident d’en apprendre plus sur ces engins, mais les habitant·es d’Autremer ne font rien pour les y aider, bien au contraire. C’est comme si toutes ces personnes avaient des choses à cacher…
       Ce résumé est volontairement très succinct. Le roman regorge en effet de mystères et de surprises qu’il ne m’appartient pas de révéler ici : lisez le livre pour en savoir plus ! 

   
      Mon Avis


       Ce roman est destiné aux enfants et adolescent·es à partir de 11 ans, comme il est indiqué sur la couverture. Récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire, il est étudié dans les écoles, à côté d’autres romans fameux de l’autrice. J’aurais adoré lire ce genre de littérature au collège, plutôt que ces romans de vieux hommes morts, dont on nous a gavés jusqu’à l’écœurement tout au long de notre scolarité. Personnellement, j’avais même double peine, car mes parents étaient tous les deux profs de français, de la vieille école, et à la maison, il n’y avait que ces vieux bouquins à lire, par centaines de volumes ! Des vendettas de familles corses, ça ne vous parle pas vraiment lorsque vous habitez en Normandie, ou ces histoires de femmes malheureuses qui empoisonnent leur mari, martyrisent leurs enfants ou crèvent de tuberculose parce que leur époux refuse d’acheter un calorifère pour chauffer la maison… À côté de cela, Danielle Martinigol nous propose une femme capitaine de vaisseau, une jeune femme reporter etc. Et même si cette dernière est un peu peste, les rôles de ces personnages féminins ne sont jamais dévalorisés, c'est même tout le contraire. Ajoutez à cela de superbes et gigantesques vaisseaux, une critique mordante du jeunisme et des médias avides de scoops, une fabuleuse planète maritime, et ce redoutable Merlion, terrifiant monstre des profondeurs, vous obtenez un livre sensationnel pour la jeunesse, ainsi qu’une magnifique introduction à la science-fiction contemporaine.

   
      Court Extrait


       Mais avant qu’elle n’atteigne son père et les autres Autremeriens, les haut-parleurs de l’Abîme retentirent : « Stase dans cinq minutes. Un seul flux prévu de cinq mille parsecs en dix secondes. Les passagers sont priés de s’accrocher à une poignée. »
       Le cœur de Sandiane battit soudain un peu plus vite.
       — Vous avez entendu ça, lança Biggy Borg à la cantonade, on ne va faire qu’un saut et parcourir seize mille années-lumière en dix secondes ! On explose les records de la TransCorp !
       Tous les rescapés autour de lui avaient plus ou moins la même réaction admirative. L’Abîme allait les entraîner d’un seul bond hyperspatial vers leur destination initiale : Carmyne, près de la constellation d’Ophiucus. Tous avaient l’habitude de l’effet de stase dans un vaisseau de la TransCorp, mais aucun d’entre eux n’avait jamais voyagé dans un Abîme. On racontait à travers tout l’Essaim que c’était une expérience unique.

 

Danielle Martinigol, une photo de Harmonia Amanda
       La Notice de l’autrice


       Danielle Martinigol est une écrivaine et nouvelliste française. Elle est née en 1949 en Bourgogne. 
       Après avoir obtenu un diplôme de troisième cycle en Lettres modernes, sur le thème des littératures de l’imaginaire, elle devient enseignante. C'est à ce moment qu'elle commence à écrire, pour ses enfants et ses élèves. Ses genres de prédilection sont la science-fiction et la fantasy. Depuis son premier titre paru en 1989, L'Or bleu, Danielle Martinigol a publié une vingtaine de nouvelles, dirigé plusieurs anthologies, et écrit ou co-écrit une cinquantaine de romans qui s'inscrivent souvent dans des séries très populaires (Kerri et Mégane, Lumina, Les Oubliés de Vulcain, Aventures à Guédelon, etc.) Ses œuvres ont été gratifiées de nombreuses distinctions et, en 2019, Danielle Martinigol reçoit le prestigieux prix Cyrano, qui récompense l'ensemble de sa production littéraire.
       Un bon conseil : si vous voulez passer un bon moment, piquez les livres de Danielle Martinigol à vos enfants !

       Bonne lecture !

Publié dans Science-fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article