Articles Récents

  • Pour découvrir les tout nouveaux "P'tits Papiers ludiques" avec, cette année, l'arrivée de quelques jeux de rôle et de nombreuses participations d'internautes, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite, sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Pour découvrir les petits jouets marcheurs rigolos qui ont enchanté plusieurs générations d'enfants, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Via Vitae, par Dominique Ehrhard, avec Via Vitae !
    Bonjour ! Pour découvrir Via Vitae, un jeu de la Renaissance italienne (à quelques années près), par Dominique Ehrhard et Sid Sackson, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play
    Bonjour ! Pour découvrir Le Tour du monde en 80 jours, édition Gay-Play, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • Bonjour ! Pour découvrir Nottingham, par Uwe Rosenberg et Hellions, cliquez ►►►ici ◄◄◄ À tout de suite sur la nouvelle version de "Chouette La Vie" ! :)
  • La Ciste des 7 erreurs (ou plus)
    Envie de sortir et de vous amuser sans bourse délier ? Venez découvrir une nouvelle ciste dans l'Yonne ! ►►► http://chouette-la-vie.blogspot.fr/2016/03/ciste-le-jeu-des-7-erreurs-ou-plus.html Merci à tous pour votre belle fidélité :)
  • Petits Papiers Ludiques
    Bonjour ! Pour découvrir les tout nouveaux Petits Papiers Ludiques, cliquez ►►► ici ◄◄◄ À tout de suite sur Chouette La Vie ! :)
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 16:29

 

Aujourd’hui, j’étais convoquée par l’A.N.P.E. pour une « formation destinée à me remobiliser ». Car, comme vous l’avez lu dans le précédent article, je suis très fortement démobilisée en ce moment, et l’A.N.P.E. le sait.

Ce que je ne comprends pas bien, c’est que ce n’est pas mon A.N.P.E. qui m’écrit, c’en est une autre. Loin, très loin de chez moi. Mais la convocation est péremptoire, je suis obligée d’y aller, sinon je suis radiée. Et même « RADIÉE », en majuscules passées au Stabilo, des fois que je n’aurais pas bien compris.

Donc j’y vais. Dix kilomètres à pieds, ça use les souliers, mais si je suis radiée, je peux dire adieu à mes souliers.

 

 

Arrivée sur place, il y a comme un souci. Nous sommes trois cents ! Et il n’y a que deux salles de « formation à la remobilisation » qui ne peuvent accueillir que dix personnes chacune. Il y aussi l’organisation AC contre le chômage qui nous explique. L’A.N.P.E. ne peut plus s’occuper de nous, faute de moyens. Donc elle fait appel à d’autres organismes. Aujourd’hui, c’est la S.J.T., « Solidarités et Jalons pour le Travail ». Cette société gagne 10 euros par convocation qu’elle aura récupérée (pour les gens qui se seront présentés), et 385 euros par personne qu’elle aura réussi à garder pour son premier stage. Oui, car la « formation à la remobilisation » est constituée de cinq stages, à raison d’un tous les quinze jours.
Un monsieur était là, qui avait déjà suivi cette formation cinq fois. Bien obligé, sinon il était radié au Stabilo lui aussi ! Donc le premier jour, on vous apprend à faire votre C.V. C’est fort, vu que ça fait déjà plusieurs années que vous êtes au chômage, et que c’est le premier truc que vous apprend l’A.N.P.E. Le deuxième jour de « formation à la remobilisation », on vous enseigne comment écrire une lettre de motivation. C’est fort, vu que ça fait déjà plusieurs années que vous êtes au chômage, et que c’est le premier truc que vous apprend l’A.N.P.E. (ah oui ? vous avez remarqué que j’ai fait un copié-collé ?). Mais attention, la troisième journée du stage, ça change ! On vous montre comment vous « relooker ». Oui ! Coiffure, maquillage, petit tailleur, on vous donne tous les secrets pour réussir – mais évidemment pas l’argent pour vous payer tout ce luxe. Pour les autres journées, je ne sais pas, mais ce n’est guère important, ce que j’ai appris me suffit.

 

 

Nous sommes donc trois cents, et il n’y a que deux salles ne pouvant accueillir que vingt personnes en tout. Qu’est-ce que vous avez envie de faire dans ce cas-là ? Partir, bien entendu ! Et hop, radié au Stabilo ! Un chômeur de moins dans les statistiques du gouvernement !

Toutes les personnes convoquées, on s’en rend compte sur place en discutant, sont à l’A.S.S., possèdent souvent pas mal de diplômes, et ont entre 35 et 65 ans. Des gens à qui la société refuse souvent tout travail. Et un gros problème pour l’état car, contrairement aux Rmistes, nous sommes comptabilisés comme chômeurs, ce qui n’est pas bon pour les statistiques.
Mais nous avons aussi une femme de ménage, une vraie, il n’y a pas de sot métier. Cette dame a été licenciée, après onze ans de bons et  loyaux services, parce qu’elle refusait un stage d’anglais. Et elle avait eu l’impudence de demander pourquoi, tout à coup, il fallait qu’elle se mette à causer anglais avec sa serpillère ! On en rit sur le coup, mais on entend tout de même des histoires assez ahurissantes…

 

 

Bon, du côté de la S.J.T , c’est un peu la panique. Surtout qu’AC commence à s’activer aussi. Coup de fil à l’ANPE du secteur : ils ne sont pas au courant. Et là, on est plusieurs à dire qu’on ne dépend pas ce cette agence, mais d’une autre. Et on apprend même que des gens de province ont été convoqués avec nous aujourd’hui : un monsieur de Toulouse, un de Toulon, un d’Angers. Qui ont payé le voyage de leur poche, bien entendu. De toute manière, c’était ça, ou radié au Stabilo ! Je peux bien me plaindre avec mes dix pauvres kilomètres à pied.

 

 

Coup de fil à l’A.N.P.E. nationale, ils ne sont pas au courant non plus. Enfin… si, quelques minutes après, ils nous rappellent pour nous dire qu’ils sont au courant, donc qu’ils nous envoient la police ! On a super peur ! Bien évidemment on reste, on guette. L’A.N.P.E. nationale nous redit qu’on est des affreux méchants et qu’elle appelle de suite les C.R.S. ! Bon, en fin de compte, on n’aura vu aucun képi.
Mais ça ne nous avance pas trop dans notre affaire : on se demande toujours pourquoi on est autant à avoir été convoqués aujourd’hui. L’A.N.P.E. nationale ne sait pas non plus. Ah si ! Finalement, quelques minutes après, ils nous retéléphonent : ils viennent de se souvenir que c’est une erreur de leurs employés - qui ont pris eux-mêmes l’initiative de tous nous convoquer ! Mais il ne faut surtout pas que nous nous inquiétions : aujourd’hui, on est certes venus pour rien, mais ils nous garantissent qu’on ne sera pas radiés au Stabilo. Non. Ils sont cléments à l’A.N.P.E. Ils vont tous nous convoquer de nouveau, un par un, dans des conditions décentes. Évidemment, parce que trois cents personnes, avec l’aide d’organisations pour la défense des chômeurs et des précaires, ça fait un peu peur. Alors autant nous mettre la pression en individuel, bien au chaud dans un bureau…

 

C'est chouette la vie de pauvre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ivy 20/02/2006 08:34

ah là là !si la richesse d'un pays se voit à la lumière dont il traite ses chômeurs, effectivement, il y a un gros problème chez nous, et il n'arrête pas d'empirer !
en tout cas, bravo à toi qui as réussi, stéphane :-)

Stéphane Bouchard 20/02/2006 08:08

C'est vraiment pas bien votre nation. Il paraît que la richesse d'un pays on la voit à la lumière dont il traite ses chômeurs.
Peut-être vous reste-t-il à chercher dans un domaine que vous ne vous êtes pas encore imaginé. Parfois on ne sait pas toujours ce que l'on vaut... commencer plus bas permet de le réaliser... 
J'ai quitté la France en avril 2003 et dans la même année j'ai pu m'acheté une maison, une voiture, un chat et des vacances en Floride au mois de décembre. Depuis je n'achète que les vacances puisque la maison, la voiture et le chat sont déjà acheté.
Bonne chance!!!
 

ivy 14/01/2006 03:44

je suis de nouveau convoquée lundi, à propos. les convocations arrivent très tard, quasi juste avant le rendez-vous : pas du tout le temps de se retourner, de prévenir en cas de besoin. et évidemment, obligation de se présenter, sinon radiation. je crois qu'ils ont trouvé une nouvelle méthode pour faire baisser leur stats du chômage. bientôt, ils nous passeront un coup de fil dix minutes avant l'entretien, pour bien s'assurer qu'on ne puisse pas y aller...
allez sur le site de jean-michel, l'est extra le gars ! :-)

ivy 14/01/2006 03:40

merci pour le commentaire jean-michel...
vous voyez les gens, quand je vous dis qu'on est des milliers comme ça, traités comme... je ne trouve même pas le mot pour qualifier ça.
mais allez sur le site de jean-michel ! (le lien est bien présent, oui, rassure-toi jean-michel). il est très rigolo malgré tous ses soucis, ça donne la pêche ! on aurait dû faire un blog ensemble tiens ;-)

jean-michel 13/01/2006 23:08

Ben oui, c'est comme ça: terrible et inhumain.Pour être passé par une convocation globale avec pas assez de place dans la salle, je suis placé pour savoir que ceux qui n'ont pu rentrer (pour des raisons de sécurité) ont étés radiés! Et les autres ont étés menés dans un jeu pervers qui les amenaient à se dénoncer les uns les autres, une horreur. Pardi que j'ai été radié aussi bien qu'à l'intérieur, à la question : "cherchez vous du travail ?" j'ai eu l'outrecuidance de répondre : " Non, le travail c'est pas compliqué à trouver! rappelez vous que vous n'êtes pas l'Agence Nationale pour le Travail (STO, non ?) mais pour l'Emploi; c'est pas pareil !". Radié, même pas au stabilo, comme à mon école à l'encre rouge double-souligné, et pas de reccours "vous avez perturbé une réunion".M'enfin, pas grave, j'étais au RMI et ça a été une bénediction de ne plus les voir !
Ah oui, les CV ! un jour on me convoque et j'y vais."C'est pour apprendre à faire des CV".
Chouette que je réponds, combien vous payez !
Devant la face interloquée de la dame, je continue: "Ben oui, si je dois apprendre à faire de bons CV aux gens, je serais payé ..." Pas besoin d'expliquer la suite.
Sauf que le stage était pour nous expliquer en gros que l'ANPE ne trouvait pas d'emploi (14%) je crois et qu'il fallait se démerder tout seul... Merci du conseil, mais pourquoi ennuyer les gens alors... Au RMI c'est bien mieux !
Et donc fort de cet enseignement, j'ai fini par débuter en interim. certes je suis diplômé de l'enseignement supérieur, 28 ans dans mon métier et je suis devenu manoeuvre dans les travaux publics fluviaux.
Génial. Et vogue la galère ! Sauf que "l'oiseau fait son nid" et que j'ai fini par enchainer sans arrêt les missions... Le 29/10/2005 je recevais une lettre du conseil général, relayé par la Caf, me disant en gros qu'ils étaient vachement content de me foutre dehors puisque je travaillais, mais que n'onobstant je leur devais 386 euros de trop perçu. Bien sur depuis, j'ai les impôts aux fesses, mon APL a été fortement diminué etc ... Et comble de malchance le 25 du même mois , j'allais dire au faîte de ma réinsertion, Je me suis sectionnés l'index et le majeur de ma bonne main. Remis en place par un centre de la main, m'enfin pour le moment, c'est des occases...
Ben c'est formidable,tout le monde s'en fout, je suis sorti de leurs statistiques. Bon, on s'en sortira encore j'ai que 54 ans.

Soyons plus positif:
Comme toi ivy j'ai monté un site web. Et c'est grace à lui que j'ai trouvé du boulot en cachant mes diplômes et en disant " puisque je sais rien faire, essayez moi !" (je me suis fait engueulé à l'ANPE !)... ça a marché. Je crois que c'est par là qu'il faut aller, pourvu qu'on se trouve un rêve de vie.

Après il faut savoir dire OUI.

Enfin, si vous voulez rester tranquile: obtenez le RMI et restez-y ! Il m'a sauvé la vie, il voudrait me tuer aujourd'hui, la carapace est devenue solide, impossible ! J'ai ma vie et ce ne sont pas 2 doigts cabossés qui m'empècheront de la vivre.

C'est certainement stupide, aujourd'hui je suis intérimaire ... et je le resterai ... à moins que ...

Courage et affections à vous tous.

(le lien vers mon site doit s'afficher sur cette page ... quelque part)

thx1122 06/01/2006 15:32

lo, ivy trés sympatique ton blog et j'apprécie beaucoup tes appréciations sur trictrac...Voici un grand joueur qui joue aussi sur les planches...a+...........thx1122  sur une face et hbt sur l'autre...

veka 01/01/2006 22:18

Hors sujet, mais bon...Je te souhaite une aussi bonne année 2006 que possible dans les conditions actuelles. Un moral d'enfer, une pêche incroyable pour jouer le plus souvent possible jusqu'au bout de la nuit ! Bises à toi et à Alexandre.

ivy 31/12/2005 07:10

je repense à ton commentaire : tu vois, moi, et des dizaines de milliers de personnes en france, l'un des pays les plus riche du monde donc, ne peuvons même pas nous payer une chemise au prix équateur.
on aime bien pleurnicher sur les autres, culpabiliser les siens, mais il faut apprendre à ouvrir les yeux de temps en temps. 

ivy 31/12/2005 06:34

c'est bien gentil les vacances, je n'en ai pas eu depuis trois ou quatre ans.
tu me parles de m'acheter une chemise ? je ne paie aucun de mes vêtements, je ne peux pas, on me donne tout. si, j'ai acheté un pantalon il y a trois ans, 8 euros, c'est le seul que j'ai.
tu me parles du chili, du pérou etc. le niveau de vie là-bas est beaucoup plus faible qu'ici. ici, je gagne moins que ce que je dois rembourser et payer en factures. je dois être dans les - 100 -200/mois. la couverture sociale pour moi et des dizaines de milliers de personnes est inexistante. et on est en france, au XXI siècle, dans un des pays les plus riche du monde.
comparons ce qui est compable steplé.

Christophe Moreau 31/12/2005 00:01

Seulement voilà, le RMI a été revalorisé au premier juillet 2005. Pas l’A.S.S. Avec le RMI, et sa couverture maladie à 100% donc, vous gagnez 425 euros par mois. Je n’en reçois que 406 ou 420 selon
Un travailleur en Equateur touche par mois moins de 150 Euros brut (Salaire minimum 131,66 Euros brut par mois), A titre indicatif une chemise de qualité normal vaut au moins 25 dollars, une de bonne qualité 45 dollars.
Au chili le salaire minimum est de 247,50 Dollars brut(environ 206 Euros, le change a été favorable cette année aux travailleurs chiliens)
Au Perou le salaire minimum est de 150,50 Dollars brut(environ 125,60 Euros)
En Argentine le salaire minimum est de 217,00 Dollars brut(environ 180,80 Euros)
Et évidemment dans aucun de ces pays n´existe l´assurance chomage et les couvertures médicales sont à pleurer quand elles existent,
le RMIste pauvre en France est encore plus riche que le travailleur Sud Américain qui travaille 50 heures par semaines et n´a que 15 jours de vacances à l´année